Cap Corse : Rendez-vous en terre sauvage

Aaaah l’île de beauté …. Elle ne finira jamais de nous ravir !

Je connais bien la Corse pour y avoir travaillé plus de 6 mois (entre Ajaccio et Bastia). De nombreuses journées passées à explorer cette île pour réaliser des reportages télé! Ce que j’aime en Corse ? Son identité culturelle!! A cela s’ajoutent une vraie diversité des paysages, des habitants hyper chaleureux et, pour la gourmande que je suis, d’excellentes spécialités culinaires 🙂

Cette fois, je décide de vous emmener au Cap Corse, ce doigt tendu vers le continent.

CAP CORSE 1 JOUR A

Cette « île dans une île » comporte de nombreux joyaux qui méritent toute votre attention. Apprécions-les à leur juste valeur !

Somptueux panoramas, plages qui rivalisent avec celles des paradis du bout du monde, restos accueillants … mais aussi des routes à vous donner le tournis. Ici, pas question d’être pressé sinon DANGER !!! Il n’est pas rare de se retrouver nez à nez avec un troupeau de brebis à la sortie d’un virage ou avec un fou du volant   :-s   .. 

rien_ne_sert_de_courir_il_faut_partir_a_point_autocollant-rbbb334fbbf72459f8073d419b580aa38_v9w05_8byvr_512

Je vous propose donc de découvrir le cap à votre rythme, en plusieurs étapes car comme notre ami poète Jean De La Fontaine nous le démontrait: « Rien ne sert de courir, il faut partir à point. »

Répartir vos excursions sur 2 journées me semble être une bonne option : 1 jour côte Est et 1 jour côte Ouest. 

No stress, vous ne risquerez pas de vous perdre : une seule et même route (la D80) fait le tour du cap Corse.  

Côte Est du Cap Corse :

– Le paisible village d’Erbalunga léché par la mer

– La plage de la marina de Pietracorbara et ses randonnées dans la vallée

– Sur les traces des Douaniers à Macinaggio

Côte Ouest du Cap Corse :

– Le col de Teghime et sa vue à 360°

– Patrimonio et ses vignobles réputés dans le monde entier

– La belle plage de la Farinole

– Le village perché de Nonza

– Se rafraîchir dans les cours d’eau d’Ogliastro

– Canari et son ancienne usine d’amiante

– Les maisons d’américains à Morsiglia

– Les langoustes rouges de Centuri

CAREFUL: pensez à faire le plein avant de prendre la route car les stations d’essence se font rares dans le cap.

 

♦ Côte du soleil levant (Est Cap Corse)

Bastia – Maccinaggio : environ 80 km A/R (2H A/R)


1°/ Village d’Erbalunga (à 15 mn au nord de Bastia)

Le 1er stop que je recommande se situe un peu avant ce village, considéré comme la porte d’entrée du Cap Corse. Arrêt photo impératif! Face à vous: Erbalunga, ce charmant et paisible petit port de pêche où les maisons flirtent avec la mer.

IMG_1614

Garez-vous au parking gratuit et partez flâner dans les entrailles du hameau, surnommé le « nid des peintres » ou encore le « Collioure du cap ». Si le temps s’y prête, pourquoi ne pas déguster un bon vin de muscat du Cap Corse à la terrasse d’un café !? Sous vos yeux, la mer Tyrrhénienne, les îles d’Elbe, Capraïa et Monte-Cristo vous mettront en appétit pour le reste du circuit.

Grimper au sommet de la Tour génoise

Dressée sur un rocher à l’extrémité de la marine d’Erbalunga, une tour génoise partiellement ruinée (XVIème siècle) classée aux Monuments Historiques. Battue par les vagues, elle offre une belle vue, à la fois côté mer et côté village.

♥ Déjeuner à Erbalunga ?

Si comme moi, vous êtes plutôt du genre « A bas la monotonie dans mon assiette quand je voyage » et que le poisson frais vous met l’eau à la bouche, alors vous serez tenté par le restaurant gastronomique « Le Pirate« : l’un des repaires gourmands de la belle clientèle bastiaise (1* au Michelin et 3 toques au Gault & Millau). Bon ok attention les portefeuilles: les tarifs sont stratosphériques (menus 42, 75, 90 €) mais la cuisine y est de haute volée !! Ce n’est pas pour rien que l’établissement passe pour l’une des meilleures tables de Haute-Corse.

« Une carte entre Terre et Mer »

Leurs spécialités: « Risotto crémeux de poulpe à l’encre de seiche » ou encore « filets de rouget du Cap Corse légèrement fumés et foie gras poêlé ».

Risotto de poulpe à l'encre de seiche
Risotto de poulpe à l’encre de seiche

Ma recommandation:

le « Menu du Marché » (entrée – plat – dessert) le Midi (42€) sur la Terrasse ! 🙂

On aime: une cuisine inventive, les mariages de saveurs, déjeuner les pieds dans l’eau face aux quelques barques multicolores amarrées dans le port, la terrasse pour les beaux jours.

On aime moins: la salle voutée à l’intérieur, certes élégante mais trop petite.

LE PIRATE

Le Port, 20222 Erbalunga Brando
04 95 33 24 20

(Fermé l’hiver – Réouverture en mars 2015)

2°/ La marine de Pietracorbara et ses environs (à 35 mn au nord de Bastia)

♥ Faire un plouf

L’une des rares plages de sable du secteur vous attend pour votre première baignade 🙂 A défaut d’être large, elle s’étire sur près d’1 km de long !! Donc no Streeeessss: vous arriverez à trouver votre m² de bonheur 😉

Eau cristalline, sable fin, ambiance familiale, paillotes pour les petites fringales …  j’aurais pu y lézarder longtemps, juste « Me, Myself and I » comme on dit !

IMG_1633

CAREFUL : En fonction de la période de voyage choisie, les choses ne vous apparaîtront pas de la même manière …

Hors saison (octobre) :  🙂 

IMG_1618

Au mois d’août….

galerie3

♥ Faire une randonnée au départ du village de Pietracorbara (à 5,2 KM de la marine dans les terres)

Si vous avez un peu de temps devant vous, il serait dommage de s’en tenir à la façade littorale. La vallée de Pietracorbara est aussi le point de départ de plusieurs randonnées, l’occasion de goûter à l’authenticité des hameaux dispersés dans les replis de la montagne et découvrir un patrimoine relativement bien conservé (chapelles, églises, ponts génois…).

*** Le sentier des sources et rochers remarquables en haute vallée

–> Boucle de 6km – 2H45 A/R – 450 mètres de dénivelé

« C’est à coup sûr le sentier le plus difficile mais le plus beau de la « route de l’eau ». On entre dans un monde disparu (la société agropastorale et autosuffisante de la fin du XIXe siècle) qui se laisse deviner par quelques repères ténus.

La majesté des lieux (quelque chose d’âpre, de primitif, de simplement grandiose), la sensation de s’élever entre ciel et maquis, de dominer l’espace… agissent comme un puissant révélateur. Le matin très tôt ou le soir à l’heure du soleil déclinant, le moment peut-être magique. »

Départ : hameau de Lapedina / Suivre balisage rectangle jaune

*** Le chemin de Lumière

–> 12 km d’Est en Ouest – 5H30 – 600 mètres de dénivelé – 1 journée entière

Autre randonnée possible, mais réservée aux bons marcheurs : Le « chemin de Lumière », de la mer à la mer en passant par la montagne. Ici, le circuit permet de relier Pietracorbara à Barrettali par la montagne (balisage croix jaunes), l’idée étant de voir, le même jour, le soleil se lever et se coucher sur la mer. Les marcheurs apprécieront sans doute cette excursion qui les transporteront d’Est en Ouest, de chapelle en chapelle. 

Possibilité de faire la rando seul (en toutes saisons) ou avec accompagnateur (de juillet à fin août).

–> Pour plus d’informations, cliquez ici et ici.

CAREFUL : l’été, les risques d’incendies sont importants, même sur les hauteurs. Renseignez-vous bien sur les conditions météo car le temps change vite en montagne. Si le vent est annoncé, renoncez à la balade! 

3°/ Macinaggio

Dernier étape à ne pas manquer sur la côte orientale: Macinaggio. Ce petit hameau de 550 habitants aux airs de bout du monde offre à ses visiteurs un cadre sauvage authentique. Promenez-vous sur le petit port de plaisance en lisière de la réserve naturelle des îles Finocciarola et du Domaine de la Casinca.

Macinaggio est aussi connu pour être le point de départ du « sentier du douanier ». Lassez vos souliers et partez à la conquête de chemins pittoresques.CAP CORSE 1 JOUR A
*** Le Sentier du Douanier: une grande randonnée en bord de mer (26 km – 7H45)

« Ce sentier, qui longe la côte extrême Nord du Cap Corse, propose un itinéraire permettant d’admirer faune protégée, flore, monuments et paysages incomparables. La route qui conduit à Rogliano vous offrira des panoramas grandioses enrichis de maisons de maîtres, restes de tours, couvents, chapelles et belles églises. »

Carte Cap Corse Pointe

Le Sentier du Littoral, plus communément appelé Sentier des Douaniers, permet de faire le tour de la pointe du Cap Corse. De Macinaggio à Centuri: 26 km de marche le long du littoral, dans une nature sauvage.

Pour info: à l’époque les anciens douaniers empruntaient ce chemin à pied pour surveiller les côtes.

Conseil: « Au Col de la Serra, arrêtez-vous au pied de l’une des icônes du Cap Corse: le moulin Mattei d’où l’on peut apercevoir les îles de la Giraglia, le phare d’Ersa, les villages de Barcaggio et Tollare. Le maquis prend ici des allures de lande bretonne ou irlandaise, et le qualificatif de montagne dans la mer prend tout son sens. Les flancs plongent dans la grande bleue, sous le regard des villages surplombant le site. »

 A NE PAS MANQUER : la tour génoise de Santa Maria, l’une des plus belles de Corse.


Côte du soleil couchant (Ouest Cap Corse)

Bastia – Centuri: environ 70 km si vous longez tout le temps la côte (soit 2H, enfin ça c’est GOOGLE MAP qui le dit … haha ! )

L’itinéraire ci-dessous comprend tous les stops que je cite dans cet article mais vous n’êtes vraiment pas obligés de vous arrêtez partout évidemment. Ici, de Bastia à Centuri, il faut compter environ 3h de voiture aller (sans compter les arrêts of course). A moins de partir à l’aube, je vous recommande de prévoir une nuit à Centuri par exemple. Le lendemain, vous pourrez repartir sur Bastia via Macinaggio ou bien via Luri (bifurcation vers l’Est au niveau de Pino). Ces 2 routes « retour » qui traversent le cap sont en bon état.

Capture d’écran 2015-01-31 à 20.29.55

Attention: les routes de la côte Ouest sont nettement moins bonnes qu’à l’Est et plutôt étroites, notamment entre Pino et Centuri. Prévoir de la marge sur le timing, beaucoup de marge ….

♥ SI VOUS AVEZ LE TEMPS DE FLANER: arrêtez-vous au col de Teghime et à Patrimonio SINON filez directement aux INCONTOURNABLES (plus bas)

Pour amorcer cette expédition au départ de Bastia, je vous propose de prendre un peu de hauteur, direction le col de Teghime ! Ici, vous culminez à 536 mètres d’altitude : vue imprenable sur les deux côtes de la Corse. Entre les 2… mon coeur balance !! A l’est, Bastia, la mer Tyrrhénienne et à l’ouest, Saint-Florent, le désert des Agriates et la mer Méditerranée.

IMG_2508

IMG_2416

Si vous avez envie de faire une petite marche facile de 2/3H sur les crêtes, retrouvez toutes les infos dans mon article « Randonnée sur les crêtes, au dessus de Bastia ».

***************************************************************************

Vous traverserez Patrimonio (à 30 min de Bastia): petit bourg en développement (+ de 600 habitants), réputé mondialement pour ses vignobles. Blancs, rouges ou rosés, les vins de Patrimonio sont classés AOC depuis 1968. On ne compte plus les caves de dégustation !

Patrimonio

***************************************************************************

Prochaine étape : le village de Nonza. En chemin, vous apercevrez depuis la route plusieurs belles plages, dont une qui a retenu mon attention: la plage de « Farinole »

carte-plages-farinole-corse

IMG_2429

Ben oui j’ai pas pu m’en empêcher 🙂  #aMoiLeCapCorse

IMG_2490

 

 

♥ LES INCONTOURNABLES

1°/ Nonza 

Minuscule village de 76 habitants situé sur la route des corniches. Site classé, Nonza a la particularité d’être perché sur une falaise vertigineuse de plus de 100 mètres de haut.

Nonza

IMG_2505

♥ Patrimoine culturel

Aujourd’hui, le village vit essentiellement du tourisme. A voir absolument: la façade jaune orangé de l’église Sainte-Julie et sa remarquable tour carrée qui surplombe le village. La tour Paoline a été construite, vous vous en doutez, par Pascal Paoli en 1760. Du sommet de l’édifice de porphyre vert, on s’extasie devant le paysage du Cap !

♥ Prendre un verre à Nonza

Possibilité de prendre un verre au bar La Sassa, restaurant en haut de la tour Paoline. Coup de ♥ du Lonely Planet :

Capture d’écran 2015-01-31 à 18.07.01

♥ Se baigner à Nonza 

En contrebas, la superbe plage de Nonza, célèbre pour ses galets et sa frange de sable gris-noir. La coutume veut que les amoureux écrivent leurs mots doux à l’aide des galets… Soooo romantic !!!

Un peu moins glam’: la couleur noire des galets est due à l’activité de l’ancienne usine d’amiante de Canari (voir plus bas).

Attention : prévoir casquettes ou parasols en été car pas d’ombre sur cette plage. Par ailleurs, la remontée à pied est éprouvante… Possibilité d’emprunter une route goudronnée en voiture 🙂

Plage de Nonza

***************************************************************************

Direction Canari ! Si vous avez le temps, en chemin, montez au village d’Ogliastro par la D233, pour vous rafraîchir dans les piscines naturelles de la rivière Guado Grande et visitez le moulin à huile, entièrement restauré.

***************************************************************************

♥ Un petit creux ??

L’heure du déjeuner à sonné !!! Et j’ai THE resto à vous conseiller : l’Auberge du Chat qui pêche, un paradis pour les yeux et les papilles, entre Nonza et Canari  🙂

La terrasse offre une vue imprenable sur la mer et les montagnes, le restaurateur est un ANGE et les mets sont délicieux !!

Escalope de veau « capicursina » (avec jambon corse et tome corse) La viande est tendre et bien cuisinée avec sa petite sauce au vin rouge, le tout accompagné de pommes de terre – 18 €

Et si vous ne me croyez pas, allez donc voir les avis sur Trip Advisor : cliquez ici

L’Auberge du Chat qui Pêche
Abro – 20217 Canari
04 95 37 81 52
catu@live.fr 

2°/ Canari 

Le-village-de-Canari

♥ Un peu d’histoire… et quelle histoire !

11 hameaux, 2 marinas, 330 habitants, 1667 hectares … Canari, un nom qui pourrait faire rêver. Pourtant si la commune est célèbre, c’est parce qu’ici, on a exploité pendant 20 ans le plus grand gisement d’amiante du territoire français apportant à ce village une richesse industrielle inespérée (et une pollution maximum….). En 1961, l’usine atteignait son apogée avec 30 000 tonnes d’amiante extraites et traitées. Aujourd’hui: terminé « l’enfer blanc »! En 1965, l’usine ferme, victime de la concurrence de l’amiante canadien. Canari retrouve peu à peu sa douceur de vivre.

watermark2.php

Si le sujet vous intéresse, il est possible de visiter la carrière d’amiante ainsi que l’ancienne usine du traitement du minerai au lieu-dit Margaritaju.

♥ Patrimoine culturel
  • L’église Santa Maria Assunta, édifice roman du 12ème siècle inscrite sur la liste des Monuments Historiques.
  • L’église paroissiale et le couvent Saint François du 16ème siècle.
  • La place du clocher (17ème siècle), lequel constitue un amer remarquable pour les marins, jouit d’une vue panoramique exceptionnelle sur l’ensemble des hameaux , le golfe de Saint-Florent et la pointe de la Revellata. Elle est le point de départ des sentiers de randonnées.

433

  • le Conservatoire du Cap Corse propose 2 expositions permanentes dont une consacrée aux Costumes traditionnels du Cap Corse (1840-1900). Conservatoire ouvert de mai à septembre et sur demande à la mairie hors saison. (04.95.37.80.17 / E-mail : mairiecanari@wanadoo.fr)

***************************************************************************

Direction Morsiglia ! Après Pino et son château des Piccioni, une route à couper le souffle ! (au propre comme au figuré :$).

Ici, ça ne plaisante pas: les côtes sont de plus en plus déchiquetées et l’à-pic … vraiment abrupt !!

IMG_2496

***************************************************************************

3°/ Morsiglia

A Morsiglia, ne pas manquer les villas d’Américains ! A la fin du XVIIIe et au XIXe siècle, de nombreux habitants partent aux Amériques en quête de fortune ou d’aventure. Pérou, Bolivie, Mexique… des familles entières émigrent, sur les traces de Christophe Colomb. Fortune faite, certains reviennent à la mère patrie ,et se construisent des tours fortifiées et d’admirables demeures, notamment le Palazzu Ghielfucci (1838).

Garez votre voiture et grimpez dans les ruelles à la découverte du patrimoine de Morsiglia.

4°/ Centuri

CENTURI CAP CORSE 1 JOUR A

♥ Le trésor rouge de Centuri

Face à l’îlot de Cappenza: Centuri ou le business des « menus langouste » en été !! Lol nan sérieusement, c’est THE PLACE TO BE pour déguster ce crustacé à la terrasse d’un resto sur le minuscule port de pêche, bordé de maisons couleur dragée aux toits couverts de serpentins verts de la région.

LANGOUSTE CENTURI CAP CORSE 1 JOUR A

Tout y est : le cadre et la bonne chair !

LANGOUSTE CENTURI CAP CORSE 1 JOUR A

Incroyable mais vrai : la commune a longtemps été le « 1er port de pêche du cap ». PORT CENTURI CAP CORSE 1 JOUR AEncore plus incroyable: elle est championne de France dans la catégorie « pêche à la Langouste rouge ». Une quinzaine de marins-pêcheurs perpétue au ralenti cette tradition capcorsine et fournit les restaurants de Centuri ainsi que ceux du cap. Parmi les nombreux restos de Centuri, « Le Vieux Moulin » propose de savoureuses spécialités à base de langoustes et une vue imprenable.

Malheureusement, ces trésors gourmets sont menacés d’extinction… Du coup, les pêcheurs se sont adaptés : fini les filets, ils recourent désormais à une technique ancestrale, celle de la nasse (un panier fait de myrte, un arbuste méditerranéen).

Pour info: Les langoustes se vendent jusqu’à 180 € le kilo dans les restaurants locaux. Comme on dit « Tout ce qui est rare est cher … ». Ca se confirme !

Parole de pêcheur du temps de la pêche au filet (interviewé par Corse matin) :

« Je pose des filets, longs de cinq cents mètres et je les remonte 48 heures après. Ensuite, il faut les taper à l’aide d’un bâton pour faire tomber les énormes pierres et coquillages accrochés et enfin on démaille les langoustes ».

« Le maximum que j’ai attrapé c’était 25 kg de langoustes répartis sur mes six filets. Mais il arrive aussi que l’on en remonte seulement une à trois. C’est très aléatoire, les anciens disaient que c’était en fonction de la lune. Peut-être mais je n’y crois pas vraiment ».

Attention: L’été, laissez votre voiture en dehors de la ville car les rues sont étroites et la circulation dense… 

♥ Faire une randonnée pédestre !

Départ ou Arrivée du « Sentier des Douaniers » (voir: Cote Est – Macinaggio)

♥ Dormir à Centuri

Je n’ai pas eu l’occasion de la tester mais c’est le coup de coeur du Lonely Planet. Voici leur avis et les coordonnées de l’auberge si jamais vous préfériez dormir sur place.

Capture d’écran 2015-01-31 à 19.55.41

Je n’ai plus qu’un mot: ENJOY LE CAP

(ah zut ça en fait 3 ! )

°°° Bonus Photos °°°

IMG_1676

Quelque part entre Macinaggio et Centuri …

IMG_1678

IMG_1680

IMG_1686

IMG_1687

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.